Nomade Digital. Quand on veut, on peut !

Qui n’en a jamais eu marre de son travail?

Qui n’a jamais voulu prendre sa vie en main?

Qui n’a jamais eu envie de tout quitter du jour au lendemain?

(beaucoup de monde je pense…) MAIS qui a vraiment agit pour changer les choses?


Dans cet article, je vais vous convaincre que si vous n’êtes pas satisfait de votre vie, il n’est pas impossible d’en changer. Changer de mode de vie n’est pas impossible, il faut simplement mettre toutes les chances de son côté pour y parvenir.

De plus, je vais vous révéler ma méthode, applicable dans de nombreuses situations de la vie, qui m’a permis de trouver un très bon emploi en seulement 15 jours et un appartement en seulement 3 jours !

 

Je ne suis pas devenu le Digital Nomad que je suis aujourd’hui par un simple claquement de doigts, j’ai simplement était méthodique et surtout, j’avais vraiment envie de changer de vie !

Tout ne repose pas sur la chance !

Trèfle à 4 feuilles, porte-bonheur, chanceBeaucoup de personnes me disent : « Oui, mais toi t’as de la chance, ton travail te permet de voyager et donc de profiter pleinement de ta vie. »

Oui, je suis d’accord, mon statut de nomade digital me permet de travailler de n’importe où et donc de voyager, mais je n’ai pas toujours vécu de cette façon. Ce fut un choix personnel, je voulais vivre de cette manière et j’y suis parvenu.

Mon souhait était de trouver un moyen de travailler tout en vivant de ma passion pour les voyages, j’ai donc cherché une solution pour allier ces 2 critères (travail + voyages).

 

Beaucoup d’idées me sont passées par la tête :

- Critique pour des guides touristiques,
- Steward pour une compagnie aérienne,
- Acheteur dans une société évoluant à l’international,
- Employé dans une ambassade,
- Prof de français expatrié dans un pays anglais,
- Clown dans un cirque (mettre un sourire sur le visage des gens partout dans le monde… Quel beau métier, n’est ce pas? ^^)

Fumée de bombe en forme de clown

Enfin bref, vous pouvez voir que j’ai pas mal réfléchi à la question avant d’en arriver à ma situation actuelle.

Une fois que j’ai su ce que je voulais faire, j’ai tout fait pour y arriver et je n’ai pas attendu que tout me tombe du ciel. Nous ne sommes pas dans un film, rien ne tombe du ciel !

Si vous ne prenez pas le taureau par les cornes pour changer ce qui ne va pas dans votre vie et qui vous empêche de vivre la vie que vous voulez vraiment mener, n’attendez pas que quelqu’un le fasse à votre place car, je peux vous le dire, personne ne le fera à votre place.

 

Digital Nomad, I did it ! *

Comme je vous le disais, j’ai trouvé le mode de vie qui correspondait le plus à ma personnalité, c’est-à-dire MON mode de vie idéal !
Celui qui me permet aujourd’hui d’écrire cet article à Istanbul après avoir traverser toute l’Europe en voiture et qui me permet d’exercer mon activité aux 4 coins du monde.

* I did it = Je l’ai fait !

Métro, Boulot, Dodo…

Métro, boulot, dodo

Il y a encore quelques mois de cela, j’étais cadre responsable dans une enseigne de grande distribution qui se veut « À fond la forme ! » et je ne vivais plus que pour cette enseigne (De 8h à 20h en magasin du Lundi au Samedi et parfois même les Dimanches en période de Noël par exemple, sans compter les heures que je faisais chez moi pour préparer des réunions pour le lendemain).

Enfin bref, la belle vie ! (ironie…)

J’aimais mon travail, je ne suis jamais arrivé un seul matin en magasin à reculons, mais quelques mois m’ont suffit pour me rendre compte que je n’étais pas fait pour cette vie. Malgré un métier qui m’intéressait et une bonne situation, je savais au fond de moi que je ne profitais pas vraiment de ma vie.

En effet, je ne me voyais pas enfermé dans un magasin plus de 50% de mon temps jusqu’à la fin de mes jours. Pour moi la vie ne se résume pas à son lieu de travail, à une routine quotidienne, à un chemin tout tracé…

Pour profiter de ma vie, j’avais besoin de nouveautés, de découvertes, de voyages, de relations, d’imprévus !

 

Le nomadisme, une évidence ! Digital nomad dans la nature

Il y a quelques mois encore, je n’avais aucune idée de ce qu’étais un Digital Nomad. J’ai découvert ce lifestyle particulier en faisant des recherches sur Internet – peut-être comme vous en ce moment même ;)

Dès que j’ai su que des gens parcouraient le monde avec leur seul ordinateur portable sous le bras et qu’Internet était la source de leur revenus je n’y ai d’abord pas cru mais au fur et à mesure de mes recherches, j’ai finalement appris que c’était tout à fait possible et qu’il existait différentes techniques pour gagner de l’argent online :

- Créer un blog et gagner de l’argent grâce à la publicité, l’affiliation et la vente d’articles ou de liens,
- Activité d’Achat/Revente sur des sites de ventes aux enchères ou en créant un site de e-commerce,
- Créer un business sur Internet en créant et en vendant son propre produit (livre numérique ou formation en ligne),
- Vendre des prestations de services ne nécessitant pas de déplacements (référencement par exemple), ou encore
- Le télé-travail, vous êtes salarié d’une société mais vous pouvez travailler de chez vous.

Gagner de l'argent sur Internet

 

Tout ça pour vous dire qu’il est tout à fait possible de mener une vie de nomade avec comme support de travail Internet.
La sédentarité n’est donc pas une fatalité
car, grâce à l’avancée des nouvelles technologies de de l’Internet sans fil (Wi-fi et 3G), il est possible de se connecter à Internet depuis quasiment n’importe quel endroit sur la planète et donc de voyager tout en gagnant de l’argent par ces activité sur le Web.

J’ai cherché, j’ai trouvé et je me suis lancé !

Sans ma motivation et ma persévérance, je sais que je n’y serai jamais parvenu car la plupart de mes proches étaient contre cette idée et ils pensaient que c’était une mauvaise idée de vouloir tout plaquer et tout recommencer à zéro pour simplement voyager.

Mais je voulais absolument vivre de la façon dont je vis actuellement. Et maintenant, je ne regrette pas du tout d’avoir pris cette décision, car j’ai l’intime conviction que je profite enfin de ma vie en voyageant, en n’étant plus dépendant d’un lieu de travail et en organisant ma vie comme j’en ai envie.

« Je suis le seul capitaine de ma vie »

J’ai réussi à devenir Digital Nomad grâce à ma volonté et ma motivation mais ce n’est pas la seule chose que j’ai réussi à faire grâce à ces 2 qualités.

La volonté et la motivation sont les clés de la réussite pour de nombreuses choses dans la vie.

 

Quand on veut, on peut !

J’étais cadre manager à Décathlon à 23 ans, plutôt pas mal pour une majorité de personnes qui voit en cette bonne situation professionnelle un bon début de carrière avec un poste à responsabilités plutôt bien payé et des perspectives d’évolutions intéressantes dans les années à venir. Et pourtant, j’ai démissionné !

Pour certains, j’ai été fou, pour d’autre j’ai pris ma vie en main.

 

Et pour vous?

Suis-je vraiment inconscient d’avoir démissionné d’un aussi bon poste à mon âge en cette période de crise et de chômage?

Pour infos, j’ai trouvé ce poste à Décathlon en seulement 15 jours et j’ai même refusé une autre offre d’emploi – poste de manager d’équipe – la première semaine de mes recherches.

Encore de la chance? Non je ne crois pas.

Je me suis simplement donné les moyens. C’est très simple, il faut juste de la motivation et un peu d’organisation.

 

Un emploi en seulement 15 jours

Le jour où je me suis dit, « Allez je m’y met à fond et je trouve un bon boulot ! », j’ai tout fait pour trouver cet emploi le plus rapidement possible :

- CV et lettres de motivation (à adapter en fonction du poste auquel vous postulez, c’est-à-dire mettre en avant certaines compétences en fonction du profil recherché par l’entreprise),
- Pôle Emploi (j’avoue que ce n’est pas la meilleure des solutions mais cela reste un passage obligé),
- Inscriptions sur des sites de recrutements (emploi.com, keljob.com, monster.com, regionsjob.com…),
- Recherches quotidiennes d’offres d’emploi sur Internet,
- Envoi de CV (tôt le matin, pour montrer aux recruteurs votre motivation et votre réelle envie de trouver un emploi).

 

J’avais envie de travailler, j’ai donc mis tous les moyens de mon côté pour y arriver.
Au bout d’une semaine (une seule semaine de recherches intensives), j’ai eu 3 RDV !

Un entretien qui s’est très bien déroulé mais dont j’ai refusé l’offre.
Il s’agissait de mon 1er entretien et je savais que je pouvais trouver mieux ailleurs – j’ai pris un risque en refusant ce bon poste mais j’avais confiance en mes capacités (et l’une des clés de la réussite est d’avoir confiance en soi) et finalement j’ai fait le bon choix car l’un des 2 entretiens qu’il me restait fut très concluant et j’ai donc pu trouver un poste mieux rémunéré et qui m’intéressait davantage que le poste refusé une semaine plus tôt.

 

Un appartement trouvé en seulement 3 jours !

Le poste était près de Reims et j’habitais près de Lille (3h de route en voiture).
J’ai donc dû, en seulement 4 jours (temps entre le moment où j’ai su que j’étais embauché et la date du début de la prise de poste), me débrouiller pour emménagé près de mon futur lieu de travail.

J’entends encore mes proches me dire: « Tu ne trouveras pas d’appartement en 4 jours, il faudra que tu ailles à l’hôtel la première semaine, le temps que tu puisses trouver quelque chose ».

J’étais convaincu que je pouvais trouver en moins d’une semaine et j’avais raison.

Je me suis donc organisé.

J’ai rassemblé tous les papiers nécessaires lors de la signature d’un bail (dernières quittances de loyer, 3 dernières fiches de paye…) et j’ai commencé à faire des recherches intensives de logements en envoyant des e-mails et en appelant directement les agences et les propriétaires pour leur expliquer ma situation et convenir d’une visite le plus rapidement possible. J’ai pu m’arranger pour avoir 3 ou 4 visites le même jour et j’ai trouvé mon appartement au bout du 3ème jour !

 

Preuve encore que la chance n’a rien à voir là dedans (ou alors je suis l’homme le plus chanceux du monde ^^) et qu’en y mettant l’énergie nécessaire rien n’est impossible.

 

Impossible n’est pas français

Par mes expériences personnelles, je voulais donc vous montrer que dans la vie rien n’est impossible quand on veut vraiment quelque chose.

Il suffit simplement :
- d’être un minimum organisé,
- avoir de la volonté (quand on veut, on peut !),
- ne pas manquer de motivation, et surtout
- ne pas baisser les bras face à la 1ère difficulté.

 

J’espère vous avoir fait prendre conscience que la vie est faîtes pour être vécue.
Faîtes vos propres choix, prenez des risques et prenez le contrôle de votre vie comme je l’ai fait avec la mienne !

 

Personnellement, je profites de ma vie en voyageant mais je suis conscient que ce n’est pas la vie rêvée par tout le monde. Je veux dire par là, que chacun à la possibilité de vivre la vie qu’il a envie de mener en se donnant les moyens d’y arriver.

 

C’est fou mais je suis sûr que la plupart des gens ne se rendent pas compte que le monde ne se résume pas à la France. Le monde est immense et il y a plus de 6 milliards de personnes sur Terre !
Réveillez-vous !
Démarquez-vous de la majeure partie des gens et passer à l’ACTION !

La liberté d'un Digital Nomad

Résultat de mon passage à l'action ! Photo prise par moi-même durant mon temps de travail ^^ (à Istanbul, Turquie)

Et vous, voulez-vous changer de vie? Quel est le mode de vie que vous recherchez?
Si vous êtes déjà passé à l’action, n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience personnelle dans les commentaires ci-dessous.

 

Si cet article vous a plu, vous a fait réagir, vous a fait réfléchir ou vous a même peut-être remis en question, partagez-le sur FaceBook ou Twitter pour faire réagir encore plus de personnes et laissez-moi vos impressions.

 

>>> Cet article fait partie d’un évènement communautaire sur le nomadisme digital, organisé par le blog Moutonbreak. L’évènement est un livre avec pour thème « Cette année, devenez digital nomade et gagnez plus de liberté » .

Pour avoir plus de détails et voir les autres articles, allez sur cette page qui résume l’évènement.

Commentaires

comments

Mots-Clés: , , , , , ,

Travailleur Nomade, SBF (Sans Bureau Fixe) ou encore Nomade Digital, voici les différentes expressions qui caractérisent le mode de vie original de Jérémy. Il travaille depuis son ordinateur, ce qui lui permet de voyager aux 4 coins du monde comme bon lui semble... Et il ne s'en prive pas !

15 Commentaires Laissez le votre

  1. Ton parcours me fait un peu penser au mien. J’ai aussi eu un bon poste dans une grande entreprise que j’ai quitter après 20 mois de service, grâce à une rupture conventionnelle (je ne voulais pas démissionner afin de profiter des aides à la création d’entreprise).

    Aujourd’hui, je suis complétement nomade. Je n’ai pas de domicile fixe et ne reste pas plus de 3 mois au même endroit. Je vis avec un sac à dos de 14,4 kilos, laptop compris.

    Si on sort de la logique travailler plus, gagner plus et qu’on arrive à générer un revenu qui permet de vivre et voyager, être nomade ne demande que de l’organisation et de l’expérience. Ce qui demande le plus de travail, c’est de réussir son entreprise professionnel et de générer un CA mensuel qui permet de payer ses voyages.
    Kalagan Articles récents…Se loger à Barcelone pour quelques joursMy Profile

  2. Bonjour Jérémy

    Comme tu le dis devenir un digital Nomad n’est pas une question de chance mais plutôt d’organisation et de motivation.

    Par contre je voulais te demander combien de temps tu as pris pour générer des revenus à partir d’internet afin de financer tes voyages.
    Named de Proactive Activity Articles récents…La sélection de Proactive Activity n°16My Profile

    • Bonjour,

      pour ma part je suis Digital Nomad grâce au télé-travail et j’arrondis mes fins de mois grâce à mon blog ;)

  3. Super article. Ce que je trouve génial, c’est qu’une fois qu’on est passé dans le nomadisme, on se rend compte que ce qu’on avait avant est bien fade.
    Pourtant c’est justement ces choses là qui nous empêchent de sauter le pas. La peur de sacrifier le confort et les acquis pour aller vers l’inconnu…
    faouzane@moutonbreak – web Entrepreneur, digital nomade Articles récents…Devenez digital nomade, et gagnez plus de libertéMy Profile

    • Tout à fait d’accord avec toi Faouzane.

      Certaine personne voudrait changer de vie mais n’ose pas se lancer, tout simplement car ils ont peur de prendre un risque.

      Pour ma part, je préfère vivre avec des regrets plutôt qu’avec des remords.

      Je préfère regretter d’avoir fait quelque chose mais au moins j’aurai essayé plutôt que de vivre toute ma vie avec le remord de ne pas avoir fait quelque chose.

  4. Très bon article, complet et très explicite ! ça motive pour aller au bout de ses rêves. Tu as entièrement raison, quand on veut on peut, il faut juste oser quitter notre routine et se lancer dans une nouvelle aventure (blog, création de produit etc…)
    Benjamin Articles récents…Anecdote de voyage – Semaine #2My Profile

    • Merci Benjamin.

      La vie mérite d’être vécue.
      Lorsque notre vie ne nous convient pas, il faut donc savoir se remettre en question et prendre des décisions pour en changer et enfin l’apprécier à sa juste valeur.

  5. Mounia #

    Jérémy, merci pour cet article.

    Je suis tombée par hasard sur ton blog, et je t’avoue qu’il me vient au bon moment!!!

    Je suis marocaine et je vis à Casablanca. Je travaille comme manager qualité dans un centre d’appel, depuis presque deux ans. En ce moment même ou je t’écris, je me remets en question car pour moi non plus je ne vis pas la vie que je veux mener. Je ne veux pas passer mes jours bloquée derrière un bureau et travailler 8h par jour pour toucher le salaire à la fin du mois :p

    Ce que je souhaite c’est de faire un boulot « vivant », faire de nouvelle rencontres avec les gens, avoir des relations humaines avec d’autres personnes mais non pas via un intermédiaire, à savoir le téléphone.

    je pense en premier lieu reprendre mes études (j’ai un BTS en développement informatique, domaine que je déteste à mourir), faire une licence en communication puis un master, et pourquoi pas aller poursuivre mes études en Turquie et y vivre aussi, car c’est un pays que j’aime énormément!

    je crois que j’ai trop bavarder mais je ne te cache pas que je ne me sentais pas bien ces derniers jours en y réfléchissant, et je me suis permise de m’exprimer car ton article était exactement ce don’t j’avait besoin en ce moment!!!
    vu ton expérience dans la vie, j’aimerai bien avoir ton avis.

    Merci d’avance.

    • Bonjour Mounia,
      merci pour ton commentaire.
      Si tu n’es pas satisfaite de ta vie actuelle, tu as raison de vouloir en changer car il n’y a rien de pire que d’être enfermé dans une vie qui ne nous convient pas.
      Ton projet me semble tout à fait réalisable et tu aurais tort de ne pas essayer.
      La Turquie est un très beau pays et l’expatriation là-bas n’y est pas très difficile.
      Si tu veux des conseils spécifique sur la Turquie ou autre n’hésites pas à me contacter par e-mail via mon formulaire de contact.

  6. Cet article correspond parfaitement à mon état d’esprit actuel, mes envies, mes projets et il y a 1h j’étais en train de me décourager en me demandant si je ne faisais pas fausse route mais le fait de tomber sur cet article me confirme que je suis sur la bonne voie!
    Thanks et bonne continuation ;)

    • Salut Analivia.
      Content que mon article est pu te donner de la motivation :)
      Je te souhaite beaucoup de réussite dans tes projets futurs.

  7. En fait, la base du nomade digital, c’est simplement d’avoir un job qui ne dépende pas de l’endroit où il se trouve. Donc pour ca, il y a plusieurs possibilités (qui peuvent par ailleurs se combiner).
    Mon copain a renégocier son contrat avec son boss pour pouvoir travailler de chez lui, et par extension d’où on veut. Il est traducteur juridique. Il combine avec une activité en freelance et pour laquelle il n’a pas besoin de rencontrer physiquement ses clients. C’est également mon cas en tant que webdesigner/developper. La dernière option, ce serait de créer un business qui génère des revenus de façon autonome, façon Tim Ferriss dans son ouvrage la semaine de 4 heures. Mais c’est un peu plus compliqué.
    Contente de découvrir ton blog sinon. Je pars en continuer la lecture.

  8. adrien #

    Super blog. Content de voir qu il y a des gens avec des objectifs similaire. J ai 22ans et j habite en thailande ( j ai fui la france et j ai d ailleur lu ton article sur la thailande juste avant , egalement d accord avec tes propos ^^ ) encore sedentaire mais plus pour longtemp je l espere ! J ai trouvé un stage de fin d etude parfait dans le web marketing. J apprend egalement a gerer joomla wordpress du html et css photoshop et tout les outils pour travailler online et faire des sites …de mon coté! Il ne me manquera plus qu une idee d activite en septembre une fois mon stage terminé ^^

    • Bonjour Adrien,
      je te souhaite de pouvoir vivre la vie dont tu rêves et également travailler tout en voyageant.
      Profite bien de la Thaïlande et bonne continuation à toi ;)

  9. C’est clairement une remarque habituelle : « tu voyages en travaillant, tu as de la chance » ! Dans ton cas, c’est parfait, le télétravail permet vraiment d’avoir une source de revenus régulièrement. Mais on est pas obligé d’avoir un poste comme ca, on peut également travailler à l’étranger (stage, woofing, bar, plongée …) ou travailler en saison (mettre de l’argent de côté en France puis passer 6 mois à l’étranger) ou encore travailler par mission. Tout est possible, comme tu dis, il suffit de le vouloir, et de le vouloir vraiment !
    Cindy Articles récents…Régime et apéro : des astuces pour ne pas craquerMy Profile

3 Trackbacks

Laisser une Réponse





CommentLuv badge