Vol perturbé : quels sont vos différents recours ?

Vol perturbé : quels sont vos différents recours ?

Les causes pour une perturbation de vol (retard, annulation etc…) sont multiples. Mais l’une des plus grandes causes de perturbation en France reste la grève.

Grève des contrôleurs aériens, du personnel à l’aéroport, ou des personnels de la compagnie aérienne mise en cause, toutes ces grèves peuvent avoir les mêmes effets sur la programmation des vols, mais ils peuvent amener à des traitements divers au niveau de la prétention des passagers à être dédommagés.

 

À quoi s’attendre en cas de retard ?

Il est important de noter que, d’après le Règlement européen relatif aux droits des passagers aériens, le constat pour un vol retardé ne peut être effectué qu’après une durée de plus de 3h.

Ainsi, seuls les passagers ayant subi un retard de plus de trois heures pourront être éligibles à une indemnisation. Encore faudrait-il que la compagnie aérienne incriminée, soit responsable du retard. Car en cas de « circonstances extraordinaires », aucune indemnisation ne peut être perçue par les passagers d’un vol retardé.

Ces circonstances extraordinaires peuvent ainsi être de plusieurs ordres notamment : des conditions météorologiques désastreuses, un risque relatif à la sécurité des passagers, l’introduction d’un oiseau dans le réacteur de l’appareil etc… Raisons somme toute, pouvant être qualifiées de force majeures, et indépendantes de la compagnie aérienne.

 

Plane in the sky

 

Qu’en est-il donc de l’annulation ?

En cas d’annulation d’un vol, hormis pour les cas de « circonstances extraordinaires » évoquées plus haut, la compagnie aérienne est tenue de notifier ses passagers au moins 14 jours à l’avance. Le recours en cas de vol annulé n’est donc applicable qu’en cas du non-respect de cette condition. Dans lequel cas, la compagnie devra automatiquement indemniser ses passagers.

Sont concernés par ces mesures, tant pour le retard que pour l’annulation, tous les vols ayant décollé d’un aéroport de l’Union Européenne. La mesure s’applique également, aux vols ayant atterri dans un aéroport de l’Union Européenne, et dont le siège social de la compagnie est basé en Europe.

En plus de ceci, même dans le cas des circonstances exceptionnelles, s’il est prouvé que la compagnie aérienne pouvait prendre en amont certaines mesures adéquates pour éviter des désagréments à ses passagers, mais que celles-ci n’ont pas été prises, ceux-ci devront obligatoirement être dédommagés. Ceci permet ainsi une indemnisation des passagers si la grève responsable de leur désagrément, provient des employés propres à la compagnie aérienne.

 

Services tiers

Que ce soit en cas d’annulation ou de retard, les passagers à un vol peuvent aussi bénéficier de services additionnels en plus d’une éventuelle indemnisation. Ces services sont normalement fournis par la compagnie aérienne, qu’elle soit ou non responsable du désagrément, et même dans le cas de « circonstances extraordinaires ».

Par ailleurs, en cas d’annulation, la compagnie aérienne, en vous informant de l’annulation, doit pouvoir vous proposer un vol alternatif qui vous permette d’effectuer votre voyage afin d’atteindre votre destination.

 

Aviez-vous connaissances de toutes ces informations ? Vous est-il déjà arrivé de voir votre vol annulé ou d’avoir été la victime collatérale d’une grève des employés d’une compagnie aérienne ?
Partagez votre expérience avec les autres lecteurs en laissant un commentaire en dessous de l’article.

 

Commentaires

comments

Mots-Clés: , , , , , , , , , ,

Travailleur Nomade, SBF (Sans Bureau Fixe) ou encore Nomade Digital, voici les différentes expressions qui caractérisent le mode de vie original de Jérémy. Il travaille depuis son ordinateur, ce qui lui permet de voyager aux 4 coins du monde comme bon lui semble... Et il ne s'en prive pas !

Laisser une Réponse





CommentLuv badge