6 conseils pour financer un tour du monde

6 conseils pour financer un tour du monde

Pour beaucoup, faire un tour du monde est un rêve qu’ils repoussent sans cesse au lendemain.
Tout simplement parce-qu’organiser et financer un tel voyage fait peur.

Avant de se lancer dans un tel projet, on se pose énormément de questions :

  • Combien coûte un tour du monde ?
  • Comment vais-je réussir à financer un tel voyage ?
  • Est-ce que je vais réussir à trouver un emploi en rentrant ?

Un tour du monde coûte en moyenne 15 000€. Ce budget peut peut-être vous sembler hors de portée. Détrompez-vous !
Il y a de nombreuses solutions pour réduire ce budget, voir même financer entièrement son voyage. C’est ce que nous allons voir dans cet article afin que vous puissiez enfin vivre votre rêve de voyage :)

 

1/Ajustez votre voyage

Vous devez maintenant avoir une estimation de votre budget tour du monde. Celui-ci peut varier du simple au double (voir même plus) en fonction des pays visités, de vos activités et de vos habitudes de voyage.

Sachez que si vous souhaitez voyager en Europe et aux États-Unis, votre voyage vous coûtera bien plus que si vous voyagez en Asie du Sud-Est par exemple. De plus, vos dépenses peuvent varier énormément suivant les logements et les restaurants que vous choisissez.

Il en va de même pour les activités : si vous planifiez de faire de nombreuses activités chères tel que de la plongée sous-marine, des croisières en bateau ou autres activités organisées, votre tour du monde vous reviendra bien plus cher.

 

En fonction de vos économies et de l’argent que vous êtes susceptible de gagner en chemin, réviser vos plans et ajustez votre voyage.

Voici quelques idées pour réduire vos dépenses en voyage :

  • Voyager dans des pays moins chers tel que l’Asie, certains pays d’Amérique latine ou encore d’Europe de l’Est
  • Voyager dans moins de pays différents pour limiter les frais de billet d’avion
  • Choisir des auberges de jeunesse ou l’hébergement chez l’habitant plutôt que les hôtels et les villas
  • Choisir des restaurants moins chers ou cuisiner soi-même
  • Prévoir moins d’activités chères
  • Réfléchir à 2 fois avant d’acheter en voyage : shopping, boissons ou achats inutiles

 

2/ Économisez avant votre tour du monde

Vous êtes à présent armé de votre budget prévisionnel ajusté. Vous savez donc combien vous devez avoir sur votre compte d’épargne pour enfin réaliser votre rêve de voyage. Prévoyez aussi une marge pour anticiper des frais imprévus et votre retour en France.

Pour fixer votre objectif d’économie, faites le point sur l’argent que vous avez déjà sur votre compte en banque. La somme restante représente ce que vous allez devoir économiser sur les mois à venir. Ne soyez pas effrayé par le montant car il existe de nombreux moyens pour économiser facilement.

 

Divisez cette somme par le nombre de mois pendant lesquels vous envisagez d’économiser. Ajustez le nombre de mois si nécessaire et estimez votre montant mensuel à économiser.

Voici quelques astuces pour accumuler l’argent nécessaire à votre tour du monde :

  1. Faites le point sur vos dépenses fixes et récurrentes : logement, abonnements, nourriture et transports. Vous pouvez réduire vos dépenses en vivant en colocation, en annulant des abonnements inutiles ou en prenant les transports en commun par exemple.
  2. Faites le point sur vos sorties et vos habitudes (consommations alcoolisées par exemple).
  3. Faites le point sur vos achats impulsifs : shopping, gadgets et autres achats parfois inutiles. En avez-vous réellement besoin ?
  4. Affichez la carte du monde ou un post-it avec une phrase motivante à des endroits clés de votre appartement pour vous rappeler votre objectif quotidiennement et rester motivé
  5. Fixez vous un montant à épargner chaque mois et tenez-vous à cet objectif en programmant un virement mensuel automatique vers votre compte d’épargne
  6. Placez votre épargne intelligemment pour produire des intérêts

 

3 et 4/ Vendez vos biens et louez votre appartement

Certains voyageurs vendent toutes leurs possessions avant de partir pour un tour du monde, parfois sans fin.

Vous n’êtes évidemment pas obligé de vendre tout ce que vous avez mais vendre les biens que vous n’utilisez pas ou que vous n’avez jamais utilisé peut-être une source d’argent supplémentaire bienvenue. Vide grenier et sites de petites annonces seront alors vos alliés !

Si vous avez une maison ou un appartement que vous ne souhaitez pas abandonner, vous pouvez générer des revenus complémentaires en le louant sur des sites comme Airbnb. À condition bien sûr d’être propriétaire ou d’être en accord avec le propriétaire si vous êtes locataire.

 

5/ Travaillez pendant votre tour du monde

Vous ne souhaitez pas attendre de longs mois d’économie avant de faire votre tour du monde ? C’est le cas de plus en plus de voyageurs. Avec Internet, il est maintenant devenu possible de travailler à distance. Ces voyageurs sont souvent appelés les “nomades digitaux”.

Pour voyager tout en travaillant, vous avez de nombreuses options. Vous pouvez par exemple devenir freelance, c’est à dire proposer vos services à des entreprises clientes.
Quelques métiers de freelance possible : rédacteur Web, community manager, développeur Web, éditeur de vidéos….

Renseignez-vous auprès des plateformes de freelance en ligne tel que Malt qui mettent en relation freelances et entreprises. Vous pouvez aussi opter pour le travail à distance dans l’entreprise dans laquelle vous travaillez actuellement ou chercher un emploi de ce type.

Si vous n’êtes pas attiré par le travail à distance, vous pouvez envisager de travailler sur place. Vous pouvez trouver un travail dans un pays d’Europe (car vous avez le droit d’y travailler) ou bien obtenir un Visa Vacances-Travail – Working Holiday Visa – dans un des nombreux pays avec lesquels la France a un partenariat. Ce type de visa vous permet de voyager et de travailler pendant un an dans de nombreux pays à l’autre bout du monde : Australie, Argentine, Canada, Taïwan et bien d’autres.

Enfin, vous pouvez aussi faire du volontariat partout dans le monde grâce à des réseaux comme Wwoof, HelpX ou Workaway. Vous serez nourri et logé en contrepartie de quelques heures de travail par jour. Les activités peuvent être le travail à la ferme, sur un bateau, la garde d’enfants ou bien l’enseignement dans une école.

 

6/ Sponsors, bourse de voyage et crowdfunding

Financer tout ou partie de son tour du monde grâce à des sponsors ou d’une bourse de voyage est le rêve de beaucoup. Attention, ça n’est pas facile. Il faut avoir un projet original, innovant et ambitieux et monter un dossier solide. Si vous êtes intéressé par cette option, renseignez-vous sur Internet pour trouver des conseils ainsi que les contacts des bourses de voyage.

Enfin, si le sponsoring ne vous tente pas, vous pouvez vous tourner vers les plateformes de crowdfunding. Elles vous permettent de solliciter des dons auprès de votre famille, de vos amis mais aussi d’inconnus pour financer votre projet. Pour que cette collecte de fonds soit réussie, vous devez préparer votre projet, sa présentation et être capable de convaincre un maximum de personnes de contribuer à votre tour du monde.

 

Que pensez-vous de ces différents conseils pour financer un tour du monde ?
Quelles sont les autres alternatives possibles selon vous ?
Partagez vos idées ou vos propres expériences dans les commentaires en dessous de l’article :)

 

Commentaires

comments

Mots-Clés: , , , , , , , ,

Travailleur Nomade, SBF (Sans Bureau Fixe) ou encore Nomade Digital, voici les différentes expressions qui caractérisent le mode de vie original de Jérémy. Il travaille depuis son ordinateur, ce qui lui permet de voyager aux 4 coins du monde comme bon lui semble... Et il ne s'en prive pas !

2 Commentaires Laissez le votre

  1. Merci pour l’article et pour les conseils :)

  2. Vanessa #

    Ces conseils sont vraiment intéressants et utiles. Merci de ce partage! Bonne continuation!
    Vanessa Articles récents…Voyage organisé au VietnamMy Profile

Laisser une Réponse





CommentLuv badge