Comment l’immobilier locatif me permet de voyager

Comment l’immobilier locatif me permet de voyager

Depuis que plusieurs personnes m’ont demandées comment je finançais mes voyages, j’ai décidé de vous dévoiler quelles étaient mes différentes sources de revenus.

L’immobilier locatif en fait partie.
Il représente même environ la moitié de mes revenus mensuels.

Je possède plusieurs biens immobiliers que j’ai mis en location. Ces différentes acquisitions me permettent de toucher des loyers chaque mois de la part de mes locataires.

Pour le moment je rembourse plusieurs crédits immobiliers à ma banque sous forme d’échéances mensuelles.

Cependant, la somme des loyers que je perçois chaque mois est supérieure au montant que je dois rembourser à ma banque. Cela me permet donc de générer des profits tous les mois !

Lorsque l’on investit dans l’immobilier locatif, l’objectif principal est l’auto-financement de son acquisition. C’est-à-dire qu’il faut que le loyer issu de votre bien vous permette au moins de rembourser les échéances mensuelles de votre crédit immobilier.

De cette manière, vos locataires remboursent votre crédit immobilier et vous ne déboursez aucun sous de votre poche :)

D’où l’importance de ne pas acheter n’importe quoi à n’importe quel prix. Il faut être patient, méthodique et déterminé pour trouver LA bonne affaire.

 

Je vais vous dévoiler la méthode que j’ai utilisée personnellement pour l’achat de mes biens immobiliers.

 

1. Renseignez-vous sur vos possibilités d’emprunt

La 1ère chose à faire avant de se lancer dans un investissement locatif est de savoir combien vous pouvez emprunter - sauf si vous avez assez d’économies pour vous payer un bien immobilier cash (si vous êtes dans ce cas, je vous préconise tout de même d’opter pour un crédit immobilier pour financer votre bien afin de conserver vos liquidités pour d’autres investissements qui ne pourront pas se faire par l’intermédiaire d’un emprunt).

Vous pouvez commencer par des simulateurs de crédit immobilier en ligne pour avoir une 1ère idée.

Ensuite il vous faudra prendre RDV auprès de votre banque pour obtenir plus de détails.

Si votre banque vous refuse un emprunt, ne vous arrêtez surtout pas là !

Sonnez aux portes d’autres entreprises de crédits (banques, sociétés spécialisées…) et expliquez-leurs votre projet avec conviction et détermination.

Si vous n’avez pas confiance en votre propre projet, personne ne vous suivra et ne vous accordera de crédit. À vous d’être convaincant ;)

 

2. Ciblez vos recherches et épluchez les petites annonces

Maintenant que vous savez combien vous pouvez emprunter, il est temps de commencer les recherches.

Avec Internet, tout est très simple.

Rendez-vous sur des sites de petites annonces comme leboncoin, vivastreet et regarder la rubrique immobilière. Il faut être en veille constante et être réactif lorsque vous voyez une affaire intéressante. Appelez directement plutôt que d’envoyer des e-mails.

Concentrez-vous sur un secteur que vous connaissez ! Ne partez pas dans tous les sens, soyez méthodique. Ciblez une zone et tenez-y vous. La bonne affaire viendra.

L’avantage de se concentrer sur un secteur limité c’est que vous connaîtrez parfaitement le marché (les prix au mètre carré, les zones attractives et les endroits à éviter, les loyers appliqués dans le secteur…) et vous deviendrez un expert sur votre zone de recherches.

Quand je recherche un bien je suis en mode « chasseur ». J’épluche les petites annonces internet tous les matins et tous les soirs, je lis les annonces dans les journaux locaux et dès que je vois des panneaux « à vendre » quand je suis en voiture, je m’arrête pour jeter un œil.

Je vous conseille d’éviter les agences immobilières afin de ne pas avoir à payer de frais d’agence mais parfois ce n’est pas toujours possible donc à vous de mettre en avant vos talents de négociateur pour diminuer le prix d’achat et la commission de l’agence :)

Concernant le type de biens à rechercher, cela dépendra de votre capacité d’emprunt.

Ma 1ère acquisition fut un immeuble de rapport, c’est-à-dire un immeuble avec plusieurs appartements. Ensuite je me suis tourné vers des maisons.

Cependant, vous pouvez très bien commencer par acheter un petit appartement (attention aux montants des charges de co-propriété), une petite maison, ou encore un local commercial, des bureaux…

Il est même possible d’investir dans une résidence étudiante. Si cette option vous intéresse vous pouvez en savoir plus sur valority.com.

Je vous recommande cependant de ne pas prendre trop de risques pour votre 1er achat donc réfléchissez bien au type de bien que vous souhaitez acquérir.

 

3. Trouvez des bonnes affaires, faites des visites et négociez

Lorsque vous trouvez une annonce intéressante, posez d’abord des questions par téléphone au vendeur ou à l’agent immobilier sur le bien en question (avoir confirmation du prix de vente, demander la raison de la vente, quels sont les éventuels travaux à faire,…) et si les réponses vous conviennent, demandez à visiter le bien.

Pendant la visite, vérifiez TOUT ! Les portes, les fenêtres, les volets, les robinets, les placards, touchez les murs pour sentir un éventuel problème d’humidité ou d’isolation, posez toutes les questions qui vous passent par la tête (plus vous posez de questions, plus vous pourrez négocier le prix en fonction des réponses que l’on vous donnera). Trouvez des anomalies, des problèmes et faites pression sur le prix.

Vérifiez la toiture, le compteur électrique, les fenêtres et la façade extérieure qui sont sources de grosses dépenses.

Vous pouvez aussi vous renseigner auprès du voisinage sur l’atmosphère dans le quartier et explorer les alentours pour connaître les aspects positifs (commerces, transports en commun à proximité,…) et les aspects négatifs (voies ferrées proches, sources de bruits,…) de la zone où se situe le bien. Cela aura un impact important dans la recherche de vos futurs locataires donc ne négligez pas cette partie.

Dès que tous les signaux sont au vert, négociez le prix au maximum, et faites une offre.

Vous signerez alors un compromis de vente, vous validerez votre demande de crédit auprès de l’établissement choisi au préalable, vous transmettrez les détails de votre financement au notaire et vous n’aurez plus qu’à fixer un RDV avec lui pour la finalisation de l’acte de vente et la remise des clés.

Vous voilà propriétaire ! :)

 

Investir dans l’immobilier paraît souvent compliqué dans la tête des gens mais ce n’est pas vrai. Acheter demande juste un peu de temps mais il n’y a rien de bien difficile.

 

Et vous, que pensez-vous de l’immobilier locatif ?

Répondez simplement en laissant un commentaire juste en dessous.

 

Commentaires

comments

Mots-Clés: , , , , , , , , , , ,

Travailleur Nomade, SBF (Sans Bureau Fixe) ou encore Nomade Digital, voici les différentes expressions qui caractérisent le mode de vie original de Jérémy. Il travaille depuis son ordinateur, ce qui lui permet de voyager aux 4 coins du monde comme bon lui semble... Et il ne s'en prive pas !

1 commentaire Laissez le votre

  1. Louis #

    Merci pour tous tes conseils ! J’envisage de me lancer dans l’investissement locatif, mais vu la somme engagée j’ai une certaine appréhension. Je suis en discussion avec une entreprise basée à Marcq en Baroeul. Suspense…

Laisser une Réponse





CommentLuv badge